Développement personnel

QU’EST-CE QUE L’ÉCOUTE ACTIVE ?

Qu’est-ce que l’écoute active ?

L’art d’être pleinement attentif aux propos de l’autre.

12/06/20 – Johnny Ross (co-fondateur de Mackana Inc.)

Selon moi, être à l’écoute de l’autre est un art. Je parle ici de l’écoute active, celle où vous êtes vraiment attentif aux paroles de votre interlocuteur. Dans la plupart des conversations, les gens préfèrent parler plutôt que d’écouter, pourtant il est prouvé que nous apprenons bien davantage en écoutant l’autre, mais peu d’entre nous y prêtons véritablement attention. Il semble qu’il soit beaucoup plus difficile d’être de bons écouteurs que de bons orateurs. Cependant, il existe quelques trucs simples qui peuvent vous permettre de devenir un bien meilleur écouteur. En voici donc quelques-uns.

Tout d’abord, sachez qu’il y a une nette différence entre « entendre » et « écouter ». Dans l’écoute active, vous ne faites pas seulement entendre, mais vous écouter de façon attentive afin de bien comprendre et cerner le message de l’autre. Si la personne qui s’adresse à vous se sent écoutée, le lien de confiance se fera bien plus rapidement, et la personne se sentira également valorisée puisqu’elle aura l’impression que ses propos sont réellement importants pour vous.

L’écoute active demande à ce que vous soyez totalement « présent ». Que vous n’ayez pas la tête ailleurs. Videz-vous l’esprit et focalisez toute votre attention à votre interlocuteur et non seulement avec vos oreilles, mais également avec vos yeux. Eh oui, il faut regarder l’autre droit dans les yeux sinon vous risquez de donner l’impression de ne pas prendre au sérieux ce que l’autre vous dit. Et soyez certain que si vous n’êtes pas attentif et que votre esprit vagabonde, votre interlocuteur s’en rendra bien compte.

Usez de la plus grande des patiences avec votre interlocuteur, ne lui donnez pas l’impression que vous êtes pressé de répondre à ses questions ou pire encore, ne devancez pas sa pensée, ou ne terminez pas les phrases à sa place, et ce, même si vous connaissez déjà la réponse, vous risqueriez de royalement l’offenser et de mettre un terme à la conversation.

Pour que soit excellente l’écoute active, il faut donc rester concentré sur ce que l’autre vous dit afin de pouvoir bien définir ses problèmes et ainsi mieux répondre à ses besoins. Laisser votre interlocuteur s’exprimer, c’est lui permettre d’aller au bout de sa pensée. Et il vous en sera reconnaissant, croyez-moi. Lorsqu’il se sait réellement écouté, votre interlocuteur sera plus enclin à s’ouvrir à vous, à parler davantage de lui, de ce qui le préoccupe, de ces craintes et de ses attentes. Et c’est là que vous serez en mesure d’en apprendre beaucoup de lui. Ce n’est pas en parlant pour lui et en l’interrompant continuellement, mais bien en l’écoutant de façon attentive.

Souvenez-vous : nous avons deux oreilles et une bouche.

Alors, parlez moins et écoutez plus !

Il serait bon également de reformuler occasionnellement les propos de l’autre pour ainsi vérifier auprès de lui si ce que vous avez compris correspond bien avec ce qu’il vous a dit. Ça permettra par le fait même de lui démontrer que vous êtes concentré et à l’écoute. Vous pouvez poser des questions telles que : « Si j’ai bien compris, vous me dites que… ? » ou « En d’autres mots, vous dites bien que … ».

Il est essentiel dans l’écoute active d’établir une relation de confiance avec votre interlocuteur. Il est donc important de poser des questions sur ses besoins, ses attentes, ses doutes, sur tout ce qui serait opportun pour vous d’apprendre de votre interlocuteur. Le simple fait de poser des questions pertinentes amènera votre interlocuteur à vous communiquer des informations qui pourront s’avérer d’une très grande valeur. Soyez donc très attentif à ses réponses. C’est primordial. Certaines personnes sont tellement pressées de répondre qu’ils perdent alors des éléments de réponses bien souvent fondamentaux chez votre interlocuteur.

Demeurez attentif et concentré. On ne vous le dira jamais assez !

Il est clair qu’en posant des questions, vous serez en mode « observation » et vous allez inévitablement demeurer concentré et pleinement à l’écoute de l’autre. Ainsi, il sentira que vous êtes là pour l’aider et cette confiance se fera progressivement. Cependant, sachez que ce n’est pas un interrogatoire que vous faites subir à votre interlocuteur, il est donc primordial de bien faire la distinction entre questionner et interroger.

Dernier point, mais non le moindre. Si vous désirez vraiment que l’autre se sente en confiance et qu’il s’ouvre à vous, alors souriez et démontrez-lui que vous prenez plaisir à être en sa compagnie.

Résumé des points importants dans l’écoute active :

  1. Ne faites pas seulement « entendre », mais écoutez !
  2. Soyez présent en restant attentif et concentré.
  3. Soyez patient avec votre interlocuteur.
  4. Laissez parler votre interlocuteur et ne l’interrompez surtout pas !
  5. Reformuler à l’occasion ses propos pour lui démontrer que vous êtes à l’écoute.
  6. Posez des questions pertinentes pour créer un climat de confiance.
  7. Souriez et prenez du plaisir à la conversation.
  8. Et remerciez votre interlocuteur de vous avoir accordé de son temps.
  9. L’écoute active est l’une des plus grandes qualités chez un leader performant.

Lorsque vous parlez, vous partagez de l’information. Toutefois, lorsque vous écoutez, vous obtenez des informations beaucoup plus importantes !

N’hésitez pas à laisser un commentaire et à comptabiliser le nombre d’étoile pour la qualité de l’article. Merci !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.